Voyager

Du plat de ma main

au rugueux de ton poing

 

Eplucher l’enveloppe

de nos peaux voyageuses

 

un peu, beaucoup

demain, jamais

 

 vers où ?

 

A propos C comme Corinne

"Pour que le goût des heures soit doux (...) et le reste on s'en fout"
Cet article a été publié dans mes écrits. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Voyager

  1. quelle heure à  la gare, à l’avion ?

    J'aime

  2. Dan dit :

    Peut importe  la destination, seul le voyage compte. En plus ce n’est qu’un aller simple. Bises Dan

    J'aime

  3. J.Earthwood dit :

    Vers là où les sens prennent leur empire, Au milieu de nos sens les plus interdits. Là où les rêves s’éveillent pour prédire Ce que les corps possèdent à l’infini…   Instantané,…

    J'aime

  4. marie-claude dit :

    Oui, voyage à l’empire des sens, ne jamais s’en lasser, y retourner encore et toujours ! amitié .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s