Autres séjours

la dérive des ombres

s’opère à notre insu

comme au fond d’un ailleurs

qui ressemble à l’oubli

 

jusqu’à ce qu’un lointain

rappel nous mobilise

mais nous ignorons tout

de la tâche à venir

 

Jean-Claude Pirotte

Publicités

A propos C comme Corinne

"Pour que le goût des heures soit doux (...) et le reste on s'en fout"
Cet article a été publié dans les écrits des autres, bonbons sucrés. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s