Plumes

Les mots volent
Plumes d’oiselets
Du plissé de sa robe
Tombées

Les doigts comme
Fleurs tressées
à son cou
Deboutonnent le nacré

Entre ses lèvres
Au soleil explosé
Perles étincelantes
Par l’iris absorbées

Les heures s’étendent
En aparté de tout bruit
No man’s land
De la vie
Qui sourit

A propos C comme Corinne

"Pour que le goût des heures soit doux (...) et le reste on s'en fout"
Cet article a été publié dans mes écrits. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Plumes

  1. Léger et virevoltant . Bises Dan

    J'aime

  2. Comme un air de cérémonie en préparation…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s