Faux semblants

Elle se lève et range tout
une chape de brouillard déposée
Sur les pelotes dévidées

Cuisson à l’étouffée
Pas un son ne sort
De son corps marmite

Elle peut fermer la porte
Et sortir tranquille

Rien ne transparaîtra.

A propos C comme Corinne

"Pour que le goût des heures soit doux (...) et le reste on s'en fout"
Cet article, publié dans mes écrits, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Faux semblants

  1. marieclaudeleloire dit :

    ce n’est pas très sain d’étouffer la pression … la marmite peut sauter … mais le texte est si bon qu’on veut lui pardonner !
    amitié .

    J'aime

  2. Un bouillonnement intérieur et rien ne se voit jamais.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s