Archives de catégorie : les écrits des autres, bonbons sucrés

Ainsi ne soit-il pas

                           Le plaisir d’être une bête. Le plaisir d’être. Le plaisir.                  Il faut s’habituer à l’idée de la mort, chaque matin,                                          comme on apprend une langue étrangère.   On finit soi-même par céder à l’habitude qu’ont les … Lire la suite

Publié dans les écrits des autres, bonbons sucrés | 4 commentaires

Les passantes et Rodin (Fugit amor)

(…) Alors aux soirs de lassitude Tout en peuplant sa solitude Des fantômes du souvenir On pleure les lèvres absentes De toutes ces belles passantes Que l’on n’a pas su retenir.   Antoine Paul     http://www.deezer.com/embedded/small-widget-v2.swf?idSong=13813510&autoplay=0

Publié dans les écrits des autres, bonbons sucrés | 3 commentaires

A l’instant

« L’espoir porte un costume de plumes, se perche dans l’âme et inlassablement chante un air sans paroles ; mais c’est dans la tempête que son chant est le plus doux. » Emilie Dickinson

Publié dans les écrits des autres, bonbons sucrés | 3 commentaires

L’étranger – Baudelaire

« Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis ? ton père, ta mère, ta soeur ou ton frère ? – Je n’ai ni père, ni mère, ni soeur, ni frère. – Tes amis ? – Vous vous servez là d’une parole dont le sens … Lire la suite

Publié dans les écrits des autres, bonbons sucrés | 7 commentaires

Autres séjours

la dérive des ombres s’opère à notre insu comme au fond d’un ailleurs qui ressemble à l’oubli   jusqu’à ce qu’un lointain rappel nous mobilise mais nous ignorons tout de la tâche à venir   Jean-Claude Pirotte

Publié dans les écrits des autres, bonbons sucrés | 1 commentaire

La centaine d’amour – poème 44

Sache que je ne t’aime pas et que je t’aime puisque est double la façon d’être de la vie, puisque la parole est une aile du silence, et qu’il est dans le feu une moitié de froid.   Moi je … Lire la suite

Publié dans les écrits des autres, bonbons sucrés | 6 commentaires

La centaine d’amour – poème 77

Ce jour est bien ce jour, dans son poids de passé dans son essor vers tout ce qui sera demain, c’est le sud de la mer, le vieil âge de l’eau et c’est aussi un jour nouveau qui se compose. … Lire la suite

Publié dans les écrits des autres, bonbons sucrés | 1 commentaire